Formation initiale : bac pro et licence pro plus attractifs

12/10/2021 à 15h23

« Nous travaillons au rééquilibre de la formation axée jusqu’alors sur le développement plutôt que sur la production et la fabrication », explique Jacques Martin-Lalande, responsable de la commission formation et sociale à l’UFIMH.

 

À la suite de la réforme du bac pro qui a conduit le métier de couturière vers le métier d’assistant modéliste, l’embauche de bacheliers est en effet devenue difficile. L’UFIMH a donc rédigé un référentiel visant à faciliter l’employabilité des couturières bachelières labellisé par un titre du ministère du Travail « Couturière pour atelier mode et luxe »(1)

 

Par ailleurs, une Licence pro Méthode, axée sur l’usine du futur, vient d’être ouverte sur le campus des métiers et des qualifications des industries créatrices modélistes mis en place par l’UFIMH à Cholet (Maine-et-Loire). Écosystème local qui lie la recherche, la formation, les professionnels et le développement de la pédagogie, ce campus est un excellent outil pour rapprocher l’école et les entreprises, et améliorer ainsi les réponses aux offres d’emploi. 

 

(1) À noter qu'en plus du titre du ministère du Travail, un chantier de révision du référentiel bac professionnel s'ouvre en partenariat avec le ministère de l'Enseignement et de la Recherche pour proposer un référentiel actualisé et adapté.




retour

Les autres actualités